Enceinte ! c’est le moment d’arrêter de fumer

Pour vous, fumeuses accros ou occasionnelles, la grossesse est le meilleur moment pour arrêter le tabac, pour le bien de votre enfant et le vôtre. Pourquoi ? Parce que vos hormones, pendant cette période très spéciale, peuvent vous faciliter la tâche pour vous débarrasser définitivement de cette mauvaise habitude!

 LES RISQUES DU TABAC

 Les conséquences du tabac sur la santé sont bien connues (risques cardio-vasculaires, maladies respiratoires, et même cancers … ). Les fumeuses cumulent ces risques à d’autres spécifiques : diminution de la fécondité, grossesse extra-utérine. Pour une femme enceinte, les conséquences du tabagisme, même passif, sont considérables, notamment pour le nouveau-né. Il peut s’agir d’accouchements prématurés, le poids du bébé peut être insuffisant ou son développement retardé. En moyenne, un nourrisson dont la mère fume pèse près de 300 g de moins que si la mère est non fumeuse. Il y a aussi et surtout des risques de complications à l’accouchement ou encore le danger de générer des problèmes respiratoires chez l’enfant. Entre publicités, messages du ministère de la Santé et avertissements sur les paquets de cigarettes, on peut dire que l’on n’a pas lésiné  sur l’information. Et pour cause, le tabagisme féminin n’a pas cessé d’augmenter, de 1974 à 2003, les fumeuses régulières sont passées de 10 à 26 %.

LA NICOTINE QUI REND ACCRO

La nicotine est responsable de la dépendance au tabac, c’est elle qui donne du plaisir. L’arrêt de l’apport de nicotine produit une sensation de manque qui est la principale cause des échecs du sevrage tabagique. Dans la plupart des cas, le désir d’arrêter de fumer s’incline face à cet incontrôlable besoin en nicotine.

 COMMENT DÉCROCHER DU TABAC

 La grossesse justifiant l’arrêt du tabac, il faut impérativement être encadrée et aidée par votre gynécologue ou votre sage-femme ainsi que par votre médecin traitant, voire par un tabacologue. Dans certaines maternités, des sages-femmes formées en tabacologie peuvent aussi vous aider à arrêter de fumer, et il existe parfois des groupes d’aide à l’arrêt. Avec une analyse de votre dépendance et le dosage de la nicotine urinaire, des substituts nicotiniques peuvent vous être prescrits. Substituts qui permettent de réduire la toxicité liée au tabac. De plus, au moment de la grossesse vous sécrétez des œstrogènes qui ont un effet antidépresseur. Une raison supplémentaire de saisir l’occasion pour décrocher. Pour information, contrairement aux idées reçues, la prise de poids éventuelle qui suit l’arrêt du tabac n’est pas plus conséquent chez la femme enceinte.